LOGO DE TOULDE WEBSITE

REALISATIONS

La volonté de réussir le pari du développement est une réalité touldéenne. Les populations, toutes générations confondues, guidées par cette obsession, n'ont ménagé aucun effort pour atteindre ce but. La cohésion du groupe social fut pour eux un atout dans la réalisation de cette ambition : "le but justifie les moyens".

A) OBJECTIFS:


1° Renforcer et développer les relations de fraternité entre les populations : « Jokkere endam »
2° Développer et favoriser les regroupements socioéconomiques
3° Encourager les activités génératrices de revenus
4° Promouvoir les activités culturelles et sportives
5° Promouvoir les relations d'entraide et de partenariat

B) REALISATIONS SOCIO-ECONOMIQUES:

Pour atteindre les objectifs précités, les populations de Touldé ont ces dernières années, initié de nombreux projets de développement dans tous les domaines de la vie.

1. Réalisations de la Coopérative Féminine

Créée en 1985 et agréée en 1995 par le Ministère du développement rural et de l'environnement (Arrêté n°00233/MDRE du 06 juin 1995) ainsi, les femmes ont pu organiser plusieurs sessions de cours d'alphabétisation au profit des adhérentes, des séminaires de formation dans la gestion financière et administrative des coopératives; les techniques de cultures, la couture, la teinture, la santé maternelle et infantile, le micro crédit. Voilà entre autre l’essentiel des activités de la coopérative des femmes de Touldé Doubango.

En ce qui concerne les infrastructures, la coopérative dispose d'un centre de promotion féminine équipé:
- une salle d'alphabétisation
- une salle de couture
- une salle de teinture
- une salle de nutrition communautaire pour enfants
- une boulangerie
- un local de bureaux outillé de cinq machines à coudre, deux moulins à mil...
- un hangar qui fait office de marché
- une boutique
- un moulin

A cela s'ajoute:
- la construction d'un hangar
- la construction d'une enceinte englobant désormais toutes les infrastructures du centre des femmes.

Le forage : un espoir déçu. Sur financement de S.O.S Sahel le jardin de la coopérative féminine espérait mettre fin à la corvée d’extraction et de transport de l’eau du puits pour l’approvisionnement des ménages et des cultures qui occupait une grande partie de leur temps. Mais une mauvaise gestion du projet avait brisé cet espoir. Tout, cependant reste possible : Grâce au dynamisme des femmes et au soutien d’une ONG américaine, le jardin de Diéri pourrait être cultivé sous peu.

Rappelons que ce bijou était équipé d’un
- Un groupe électrogène 7 kVa
- Un château d'eau en béton armé surélevé de 6m d'une capacité de12m² de 600m de tuyaux PVC de diamètre 63mm.
- Un deuxième forage, lui aussi avait vu le jour, mais il n'a pas suscité beaucoup d'engouement chez les bénéficières par ce qu'il était équipé d'une pompe à motricité humaine

    

    

Centre Rewbe
Weendu Nguugun
Femmes se debrouillent

    

    

Par ailleurs, il faut noter que les femmes du village disposent de périmètres agricoles:
- 2.5ha de maraichage avec puits sur le site de Ndukugn.
- 6ha dont 1 seul aménagé sur le jardin de Diéri.
- 2ha dans le Walo
- Une motopompe

Enfin, à coté de ce patrimoine, existe du matériel horticole (pelles, râteaux, brouettes, arrosoirs) etc.

    

    

Cliquer Ici Pour les Detailles

    

    

2. Développement de la Coopérative Agricole de Touldé :


Population en majorité cultivateurs et éleveurs, Touldé, comme partout ailleurs en Mauritanie a été durement frappé par la sécheresse des années 1970. Les conséquences de ce fléau restent inestimables. Ceux qui ont survécu prirent conscience la nécessité d'une reconversion des mentalités. Les pouvoirs publics, en premier, décidèrent d'entreprendre l'aménagement et l’exploitation agricole en 1982 du casier pilote de Boghé : Vaste plaine au nord-est de la ville. La gestion de ce domaine, impliquant les propriétaires terriens originaires des vingt six villages qui composent le département, amena ces derniers à se constituer en coopératives agricoles.

La naissance de la coopérative de Touldé répond donc à cette logique. Elle regroupe plus de cent adhérents exploitant près de 170 parcelles soit 83,57ha repartis comme suit:
- Riziculture : 97 parcelles soit 65,32ha
- Polyculture : 73 parcelles soit18, 25ha

Pour soutenir l'action des paysans, l'Etat par le biais du crédit agricole assure l'approvisionnement en intrants : engrais et semences. Actuellement, chaque exploitant paye la somme de 75 000 ouguiya/ha pour une seule campagne de riziculture et 38 000 ouguiyas/ha pour la campagne de polyculture. Cette redevance est très élevée au regard du faible revenu des ménages et du rendement de la production agricole.

    

    

                            Les Parcelles

    

    

3. Réalisations sur l'Education à Touldé :


L’an 1881, marque le passage du Foûta du Toro sous domination coloniale française. Après avoir longtemps hésité à envoyer leurs enfants à l’école des infidèles, réputée à l’époque, de mener droit à l’enfer, les populations musulmanes du Foûta revirent leur position dans l’optique de la quête et de l’acceptation du savoir, d’où qu’il vienne et pour enfin être en phase avec les exigences du moment.

C’est dans ce contexte qu’une première école fut admise à Boghé Escale. Elle fut longtemps unique pour toute la région du territoire Halaybe. Construite en 1904, c’est, toutefois, la deuxième école moderne française en Mauritanie, après celle de Kaédi.

Mais cette école ne put réellement fonctionner que quinze ans plus tard. A partir de 1919, elle commença à accueillir des élèves et plusieurs enseignants vinrent de Saint-Louis, de Podor, de Kaédi et même du Mali pour y enseigner.

Sur une demande des habitants de Touldé Doubango Et Hatallo, l’école de Touldé sera créée en octobre 1962.

La quête du savoir et du bien-être a toujours été une obsession chez le Toudéen . il est, dès l'aube des temps, allé à la découverte de la lumière. Ainsi, l'enseignement s'articule autour de deux axes:
1°-l'école coranique
2°-l'école moderne.

La première école, constituée d’une salle de classe en paille, se situait à l’emplacement actuel de la maison Ba Mamadou Ablaye Dembel. Elle était au Nord, un peu détachée du village et, il n’y avait aucune construction devant elle à l’Est. Une grande salle de 45 m², avec un tableau noir peint avec du goudron et des élèves qui s’asseyaient à même le sol. C’est au cours de la deuxième année scolaire que l’école a pu se doter de tables-bancs. Bâ Abdoulaye Djibi Yabba est celui qui a inauguré l’école de Touldé. Il en fut le premier directeur.

Vieille de 40 ans (1961/ 2001), l’école de Touldé n’a pas beaucoup évolué. Elle est passée d’un hangar à des salles en terre et bois et tôles de zinc dans les années 1970 et 80 et à un établissement construit en dur en 1981, mais très peu équipé:

- 16 salles de classes pour plus de 500 élèves annuellement, latrines et bureau du directeur ;
- aux environs de 100 tables-bancs ;
- une très maigre documentation;
- Intégration du Centre d’alimentation communautaire (CAC) et du Jardin d’enfants.

Elle a formé la presque totalité des cadres du village (médecins, ingénieurs, administrateurs, éducateurs, agents de santé, techniciens de diverses spécialités,)

    

    

    

    

Ecolde De Toulde
Eleves en Classe
Recreation
CLasse

    

    

- Construction du mur de l’école:

- Construction de deux salles de classe:

-LE PREMIER COLLÈGE DE TOULDE


Touldé s’enrichit d'un nouveau joyau, après l'inauguration de la mosquée et la pose de la première pierre du centre de santé, voilà qu'arrive le collège de Touldé.

Ce 1er Octobre 2012 marque l'ouverture des classes en Mauritanie, cette rentée revêtira pour TOULDE DOUBANGO un cachet tout à fait particulier puisqu'elle coïncide avec la création du premier collège de son histoire, il comporte déjà trois salles de classes dans l'enceinte de l'école fondamentale en attendant la construction d'un établissement secondaire représentant et répondant aux normes et aux structures d'un premier cycle secondaire puis d'un deuxième cycle(lycée).

Cette nouvelle création, va certes désengorger l'unique collège de la ville de Boghé devenu trop exigu, mais elle permettra aussi de soulager les difficultés de déplacements de dizaines d’élèves qui parcouraient des kilomètres, pour se 'rendre au collège de Boghé à la quête du savoir. Au delà de cet aspect particulier, c'est un prestige, un honneur une fierté pour Touldé de se voir confié, attribué cette lourde mission car c’en est une; il s'agira désormais, pour élèves, parents d'élèves et l'équipe pédagogique de savoir, de pouvoir et de vouloir mener celle-ci au summum de la réussite .Nous devons mobiliser toutes nos énergies et toutes nos ressources pour atteindre ce but; ainsi Touldé aura apporté sa contribution dans l'édification de l'école nouvelle mauritanienne.

    

    

Education Moderne Francaise

    

    

3. Réalisations de l’Association des Jeunes de Touldé Doubango (AJTD)

a. Sur le plan socio-économique.


Crée dans le but de:
- consolider et développer les relations de fraternité entre ses membres et les jeunes de différents horizons ;
- consentir à ses membres et à d’autres des soutiens économiques et sociaux ;
- développer les relations d’entraide et de partenariat ;
- favoriser les regroupements d’intérêt économique et social ;
- initier des activités de production permettant la promotion et le développement économique et social du village,
- promouvoir les activités culturelles et sportives l’association des Jeunes de Touldé Doubango (A.J.T.D), comme d’autres regroupements sociaux de la localité a atteint l’essentiel de ses objectifs. Il s’agit notamment du domaine des relations humaines. Ainsi , les membres fondateurs (50 ans révolus ) acceptaient de payer les cotisations mensuelles et annuelles tout en jouant les rôles de conseillers et d’animateurs.

Depuis les années 1970, l’AJTD mène des activités dans le domaine environnemental. Ils procèdent au nettoyage des ordures ménagères au niveau des dépôts (« jiné ») et leur mise en terre ou incinération. Les jeunes de Touldé ont effectué aussi un reboisement à l’est du village ; malgré l’échec de cette plantation. Ils ont aidé à de multiples travaux d’entraide sociale tels que construction de maisons , préparation de clôtures des jardins, lutte contre les inondations, etc...


b. Sur le plan culturel et sportif

Depuis sa création en 1971, l’AJTD a initié beaucoup d’activités culturelles telles que les théâtres, les conférences, les sessions de formation(cours de vacances . Les thèmes tournent autour du vécu quotidien (l’éducation des jeunes, les mariages forcés, la polygamie, le développement économique, la santé, la famille, le planning familial, etc…).

Plusieurs conférences ont été animées sur des thèmes aussi divers que variés : formation et gestion des coopératives, agriculture et perspectives de développement, islam et développement, paludisme, SIDA et MST, gestion de l’environnement, femmes et développement, protection maternelle et infantile, etc...

Touldé a marqué d’une empreinte indélébile le football local, voire régional. L’équipe a remporté plusieurs trophées. Des tournois de football ont été organisés dont certains dans un but purement humanitaire. Ainsi, en 1996 un tournoi mémorial a été organisé et les recettes versées aux familles de deux footballeurs de l’équipe disparus tragiquement. Plusieurs lutteurs se sont produits dans les arènes de Touldé par des séances de lutte traditionnelle.
L’AJTD organise une semaine culturelle et sportive quinquennale dont la première édition date de 1992. Elle a donc organisé deux semaines culturelles et sportives, l’une du 8 au 15 Août 1992 et l’autre à la même période en 1997. Ce fut une grande rencontre pour les jeunes . Ont pris part à ce rendez-vous de 1997 :

- 30 délégués des villages environnants ;
- 15 conférenciers ;
- 30 femmes de coopératives féminines ;
- 21 artistes des groupes de Amadou Tamba Diop, Dental Men Posse et Ndèye Coumba Dia;
- 93 footballeurs des équipes de Kaédi, Rosso, Nouakchott de Touldé ;
- 256 artistes des troupes théâtrales et folkloriques des villages environnants.

    

    

Oscars des Vacances
Equipe de Toulde

    

    

c. Réorganisation de l' Association des Jeunes de Touldé:

L’organisation des journées de réflexion en septembre 2006, qui ont abouti à la mise en place de l’Union de la Jeunesse de Touldé Doubango e Hartallo (UJTDH). Cette structure se compose de 13 Associations (ou Pelle) du village: Kisal, Yellitaare, Jokkere Endam, Milan, Ajax, Ndungu Alaa Faayoore, TimTimol, Manchester, Ngatamaare, Valence, Etoile Polaire, Demminaare, Barca,... Les associations sont mixtes et l'age se situe entre 15 et 45 ans



4. Rôle de la Mosquée de Touldé :



Elle est créée avant le 19ème siècle. C’était un rudimentaire enclos qui fut transformé en une bâtisse en terre avec une cours en perches.

L’enceinte actuelle en béton armé domine le village avec un minaret haut de plus de 10 m. Elle est construite dans les années 1977-78 et reçoit entre 30 et 50 fidèles au moment de chaque prière .

Les grands almamys (imams) qui vécurent avec Thierno Bocar Soko et qui continuent de diriger cette maison de la bénédiction sont T. Alpha Demba Ba , T. Saada Baba Lam, T. Moussa Soko , T. Bocar Aly Ba, T. Yero Diouh, T. Alassane Soko, T. Abdoul Mamadou Ba,… Aujourd’hui T. Amadou Bocar Soko dirige cette mosquée avec T. Saada Lam.

On n’oubliera non plus le rôle de deux remarquables marabouts feu T. Moussa Ba et feu T. Ismaila Ba qui, avec les autres, ont enseigné la génération actuelle et largement contribué au rayonnement du savoir et des sciences islamiques à Touldé, à Boghé et dans le Halaybé.

Notons que depuis 1950, Touldé est un centre culturel et islamique important dans la région par l’importance de ses marabouts, leur éminence et les écoles coraniques qui y existent encore.

Parmi les leaders religieux on peut noter feu T. Bocar Soko qui a dirigé la grande mosquée de Boghé jusqu’à sa mort et qui fut remplacé par son adjoint T. Saada Lam, secondé aujourd’hui par T. Amadou Bocar Soko.

La mosquée d’AlKhairya, financée par les Emirats Arabes Unis est dirigée par les almamys de Touldé, T. Abdoul Mamadou Ba et T. Mamadou Lamine Soko.

    

    

NOUVELLE MOSQUE - INTERIEUR
NOUVELLE MOSQUE - INTERIEUR

    

    

    

    

5. Evolution du commerce :



Le système de troc a persisté jusqu’aux années 60. La boutique communautaire fut ouverte en 1975 par la coopérative générale de Touldé. Le développement du commerce s’est accru dans les années 90. On compte actuellement 12 boutiques de vente de produits alimentaires et courants (commerce général). D’autres types de commerces se développent sans cesse : boulangerie (4 fours à pain), marchés féminins légumiers, commerce familial (sucre, thé, huile, arachide, savons, épices,…), location de matériels divers ( bâches, perches de bois, tentes, barres de fer, matériels de sonorisation et d’éclairage,…).