LOGO DE TOULDE WEBSITE

PRESENTATION

      Données du 15/12/2011

    

Creation du Village:

Vers 13°siècle

Population:

13200 habitants (donées de 2010)

Superficie:

2,50 + dieri surfaces

Situation Géographigue:

350 kilomètres au sud de Nouakchott, sur la route de espoir au sud du grand carrefour de Boghé.

Education:

- Premier Collège de Touldé - 2012
- Ecole fondamentale
- College de Boghé
- Lycée de Boghé
- Ecoles coraniques "DUDE"
- Center de Formation des femmes
- Centre Informatique de Touldé (CIT)

Santé:

Poste de Santé, projet en cours


Administration:

- 3 Conseillers dans la Maire de la Commune de Bogheé
- Chef du Village: BA Alassane Adama
- Cooperatives et Associations

Infrastructure:

-Collège de Touldé
- Ecole fondamentale
- 2 Mosquées
- 2 Jardins des femmes
- Château d'eau
- Moulin des Femmes
- Terrain de FootBall
- Champs Dieri et Walo
- Center de Formation femine
- Centre Informatique de Touldé
- Réseau Electrique
- Réseau d'Alimentaion d'eau potable

Partenariats:

► Les Associations de Touldé
► Les Associations de Boghé
► Association des Ressortissants de Touldé à Nouakchott
► Association des Ressortissants de Touldé à Nouadhibou
► Association des Ressortissants de Toulde en Europe
► Commune de Boghé
► US Embassy á Noukchott (Self Help et Peace Corps)
► Caritas
► UNICEF
► SOS Sahel
► World Vision
► Union Européenne
► Self-Help de l’Ambassade des USA
► Corps de la Paix
► ONG nationale ADRI
► PNUD
► USAF/ okt Consult.
► USAF
► Nature Sciences et Cultures AIBL (Liège)
► Fedde Halaybe Belgique aibl (Bruxelles)

Projets Futurs:

1- Projet d'assainissement de Touldé
2- Implication des tous les cadres
3- Création d’une maison de jeunes
4- Construction d’un stade de basketball
5- Construction du mur du Stade de Nduukun
6- Construction d’un poste de santé
7- Projet Aménagement du Périmètre Agro-forestier
    des femmes.
8- Volet Social : Sensibilisation populaire
9- Construction d’une bibliothèque
10- Intégration d'un cyber café au CIT

     Touldé Doubango e Hartallo est un village principalement Halpuaar, situé à 350 kilomètres au sud de Nouakchott dans la région du Brakna, précisément dans le département de Boghé. Le village est peuplé d'environ 13 200 habitants(résidents+no résidents originaires),  il s'agit du plus peuplé de Boghé  après Boghé Dow. La  population de Boghé, d'après le recensement de 2000, est estimée à 37,531 habitants.  Le rapprochement du Village avec Boghé ville et Grand Carrefour justifie sa position stratégique de la ville de Boghé.


    Le présent portail se veut une vitrine de Touldé. Il a pour vocation de présenter le village de Touldé Doubango E Hartallo. En effet depuis le début de la décennie 2000, l’idée recueille à l’esprit des jeunes intellectuels du village afin de donner une visibilité virtuelle, résolument moderne à la vieille citée de Doubango E Hartallo. Ce site fait ressortir les facettes de la riche histoire de cette cité médiévale des Doubanaabe et des Hartalonaabe. Ses origines sont mal connues et controversées ; ce qui fait d’elle une légende du monde Halaybé dont elle fut la capitale, du Fouta et de la Mauritanie actuelle.


   Réinstallée au début du 19é siècle, Touldé Actuel a connu un développement fulgurant hérité du passé glorieux des Eleveurs et des Agriculteurs,…


   Les ancêtres par la réalisation du sangué (rempart fortifié de bois) face à Nduukun ont développé l’esprit sécuritaire et protecteur de la cité et du patrimoine matériel et culturel (sites). Les descendants ont eu le génie de l’organisation, de la méthode, de l’engagement, de la solidarité et de la compétitivité.


   Au fil des générations, les Touldénaabe ont développé l’esprit d’initiative et ont été et restent toujours à l’avant-garde du mouvement de progrès de Boghé comme en témoignent les nombreux succès engrangés par ses fils au cours du siècle et demi passé.


   Dès 1890, la chefferie du village s’est instituée de façon consensuelle. Dès l’indépendance, les fils ont ouvert une école. L’enseignement religieux et celui moderne, école de Toulde, constituent le fondement de cette évolution soutenue. De l’école coranique et la mosquée et de l’éducation moderne germe un vivier inestimable. Elles marquent la foi et l’engagement. L’âme et l’esprit bénis de la cité antique.


   1970- 71, la jeunesse s’organise avec une mission nouvelle. Il est mis en place l’Association Sportive et Culturelle des Jeunes de Touldé Doubango, ASCJT. Elle remporta des trophées prestigieux dans des disciplines variées (sport, art et culture). Au début des années 1990, c’est la fameuse semaine culturelle quinquennale qui est initiée. Face aux défis de l’heure, la jeunesse entama une réorganisation sur la base d’une concertation participative et intégrée et s’adapta aux mutations de ses générations, Union des Ensembles (Pelle).


   Les femmes de Touldé ne sont pas restées en rade. Au milieu des années 80, le mouvement de l’émancipation et la dynamique féminine voient le jour en formant la coopérative des femmes de Touldé. A l’heure actuelle, elles disposent du centre féminin, le plus grand, le plus équipé et le mieux organisé de Boghé et voire même de la région.


   Touldé se transforme, Doubango se modernise et Hartallo progresse. Ce portail porte les marques et les signes de tous ces progrès. Hissé sur sa dune ogolienne dans le nord ouest sahélien, Touldé semble vouloir toujours se hisser sur le sommet. Dorénavant, s’appuyant sur le village antique, Touldé veut réunir ses paysans, ses éleveurs, ses commerçants, ses ingénieurs, ses médecins et infirmiers, ses ingénieurs, ses enseignants, ses forces laborieuses pour édifier la citée et la communauté du futur africain. Ainsi qu’il soit !  


Infrastructure:


   Le village de Touldé est comme tous les villages du Fouta, voir même certaines villes de la sous-région. L’infrastructure de base est quasiment inexistante ; l’Etat reste indifférent aux assainissements : les ruelles mortes au milieu du village ; les lotissements sans aucun respect de règles d’habit ; etc.… Malgré cette absence d’aide auprès de l’Etat, le village de Touldé, grâce au travail inlassable des habitants et appui des parternaires, a pu obtenir certaines infrastructures de première nécessité pour constituer une communauté : collège, école, mosquées, eau potable, électricité, places publiques, espace pour de production, etc.…

    


Evolution de l’Habitat :


   Le village, à l’origine  fut constitué de quelques amas de cases. Il était entouré d’une clôture large de 6-7m appelé ‘’sangué’’ avec une seule entrée fermée à la nuit tombée. Cette clôture composée de piquets de bois (tugaaje) servait de rempart contre les fauves et les brigands. Cet habitat rudimentaire s’est développé au cours des 13 dernières décennies.


   On dénombre près de 345 maisons à Touldé (décompte fait en Août 2001). Les maisons en terre et bois représentent 70,14% de ce total. Il existe 41 maisons en briques de terre et tôles de zinc (soit 11,88 %), 40 maisons en dur et béton armé (11,59%) et 22 maisons en briques de ciment et tôles de zinc (6,37%). (BA Mamadou, 2001).


Le dernier recensement effectué en Novembre 2011, par nous-mêmes, donne les résultats suivants :   
  - Maisons en banco et toit de bois: 137 soit 37,74%   
  - Maisons en terre et toit de tôles de zinc, 44 (12%)   
  - Maisons en ciment et toit de tôles de zinc: 32, soit 8,8%   
  - Maisons en dur (béton armé), 141 soit 38,84%   
  - Bâtiments a étage, 9 soit 2,55%

    

    

Type de bâtiment

Maisons en terre et bois
Maisons en terre et toit de tôles
Maison semi dur (ciment et tôles)
Bâtiments en dur (béton armé)
Bâtiments à étages

Total

Aout 2001 Nombre

242
41
22
39
1

345

%

70,14
11,88
06,38
11,30
0.29

100

Novembre 2011 Nombre

137
44
32
141
91

363

%

37,74
12,12
08,81
38,84
02.55

100


Ces études statistiques montrent, au cours de la décennie 2000, une régression des constructions en argile au profit des bâtiments en ciment plus résistantes et modernes. Les constructions traditionnelles en terre qui représentaient plus de 82% en 2001, ne représentent guère que moins de 50% en 2011; tandis que les constructions en ciment sont passées de moins de 18% en 2001 à un peu plus de 50% en 2011. Ainsi la régression de l’habitat en matériaux traditionnels est de -32,16 % et la progression des bâtiments en dur de +29,8%.


REPARTION DES TYPES D'HABITAT


Administration:


   Vue sa position géographique, le village de Touldé est considéré comme un quartier de la ville de Boghé ; ce qui justifie l’absence administration étatique du village. Mais il y a de structures locales qui jouent le rôle d’administrateurs dans la plus part des affaires du village. Le village de Touldé est représenté à la commune de Boghé par 3 élus et une délégation pour la coopérative de la plaine de Boghé. Le Chef du village joue un rôle important pour régler les problèmes d’intérêts généraux du village. Les enseignants et parents d’élèves administrent le bon déroulement de l’éducation. Les Thiernos, enseignements coraniques, jouent le rôle d’éducateurs en même temps religieux conseillers. Les sages, rôle de la mosquée, contribuent des efforts pour résoudre des problèmes sociaux, de voisinages, familiaux, etc. Les organisations, associations – coopératives, participent dans la gestion des beaucoup d’événements (cérémonies mariages, baptêmes, etc.) et effectuent de démarches pour régler certains problèmes d’intérêt général. La diaspora fournir des efforts énormes pour pousser des demandes de financement de projets du village…


Education:


  Depuis l’arrivée de l’Islam dans le Fouta, l'éducation islamique y est solidement ancrée.


  Comme toujours, Touldé vit la ruée vers l’enseignement du coran. Tous les jeunes garçons et filles du village commencent leurs études coraniques avant entamées l’école moderne.


   Le 01 Octobre 2012, Touldé s’enrichit d'un nouveau joyau, l'inauguration du collège de Touldé: Cette nouvelle création, va certes désengorger l'unique collège de la ville de Boghé devenu trop exigu, mais elle permettra aussi de soulager les difficultés de déplacements de dizaines d’élèves qui parcouraient des kilomètres, pour se 'rendre au collège de Boghé à la quête du savoir. Au delà de cet aspect particulier, c'est un prestige, un honneur une fierté pour Touldé de se voir confié, attribué cette lourde mission car c’en est une; il s'agira désormais, pour élèves, parents d'élèves et l'équipe pédagogique de savoir, de pouvoir et de vouloir mener celle-ci au summum de la réussite .Nous devons mobiliser toutes nos énergies et toutes nos ressources pour atteindre ce but; ainsi Touldé aura apporté sa contribution dans l'édification de l'école nouvelle mauritanienne.


   Grâce á la lutte des habitants de Touldé, l'école fondamentale française a ouvert ses portes depuis 1960-61. Il faut aussi signer beaucoup des jeunes du village ont déjà fait l’école avant cette date. Ses premiers maitres étaient les natifs du village, Abdoulaye Djiby et Thierno Soko Bocar. Au fur et à mesure, les habitants construisaient les classes par leurs propres moyens jusqu'à 1983 pour atteindre un cycle normal de 6 classes. Aujourd’hui, grâce aux aides des partenaires, l’école de Touldé dispose classes suffisantes avec un personnel complet d’enseignants et un groupe de parents de l’élèves. L’implication des populations dans la gestion de l’école reste très forte c’est pourquoi depuis longue date, la majorité de enseignements sont originaires du village. Les parents d’élèves, á l’image d’Abdourahimou DIA, n’ont épargné aucun effort pour voir tout ce qu’il faut pour la réussite des enfants.


  Le village dispose d’un centre de formation pour la coopérative féminine dont la principale cible est d’éduquer les femmes sur des sujets variés allant de l’alphabétisation en Pulaar, á la comptabilité en passant par les techniques maraichères et de teinture. La micro-finance, la lutte contre le paludisme, la nutrition des enfants et des femmes allaitantes, l’hygiène et la santé sont aussi des thèmes qui furent dispensés dans las années antérieures.


  L’Union des Jeunes de Touldé ne manque pas de jouer son important rôle dans l’éduction. Elle organise pratiquement chaque année des cours des vacances, des soirées théâtrales, des journées culturelles et des conférences sur des thèmes très variés.


  En fin, depuis 2011 un Centre d’Informatique de Touldé est ouvert pour permettre á la population d’accès au monde d’aujourd’hui.