06-09-2017 – Boghé : 10 morts et 26 blessés dans une tempête

Boghé : 10 morts et 26 blessés dans une tempête : retour sur les faits [PhotoReportage]Journal Le Terroir – La tempête qui s’est abattue dans la nuit du lundi au mardi 5 septembre 2017 dans plusieurs localités situées dans le nord-ouest de la commune de Boghé a fait 10 morts, 26 blessés et des dégâts matériels inestimables.

15 des26 blessés ont été évacués d’urgence à l’Hôpital régional d’Aleg qui, à son tour en a évacués 7 cas critiques vers les hôpitaux de Nouakchott.

L’intempérie d’une rare violence s’est déclenchée vers 1 heure du matin ravageant tout sur son passage : arbres arrachés, toitures en zinc volant en éclats, maisons écroulées. C’est l’effondrement des maisons qui a arraché des vies humaines dans différentes localités :

1. Coumba Mamadou Kelly (Niakaka)
2. Abou Adama Ngaïdé (Dioullom)
3. Ami Djigo (Dioullom)
4. Bébé Djigo (Dioullom)
5. Farmata Silèye Kelly (Dioullom)
6. Aliou Sall (Sarandogou) et son fils de 5 ans Yéro
7. Abou O/ Ali O/ Béchir (Roueïndi Taleb Mohamed)
8. Nérouba O/ Dembeïna (Mballadji)

Une autre victime a été également signalée à Bowdé dans la commune de Dar El Avia portant à dix le nombre de personnes ayant perdu la vie dans cette catastrophe dans le département de Boghé.

Dès l’appel aux secours, les autorités administratives (le Hakem mouçaïd et le Maire) se sont rendus sur les lieux pour s’enquérir de la situation, compatir avec les victimes et prendre les mesures qui s’imposent pour l’évacuation des blessés.

Dans la journée, le Wali du Brakna et le Hakem de Boghé, respectivement MM. Abderrahmane O/Mahfoudh O/ Khattry et Ahmeddou O/ Guaguih ont dû écourter leurs congés pour se réunir d’abord avec les chefs de services régionaux, le maire et les autorités sécuritaires, ensuite se rendre sur les lieux des drames.

Deux commissions zonales ont été constituées en catimini pour répertorier les dégâts. Le ministre de l’intérieur est attendu ce mercredi sur les sites du drame.

Signalons que des dizaines poteaux électriques qui relient la centrale de Manantali à Aleg, se sont écroulés sous l’effet de la tempête. S’il est vrai que la tempête est forte, d’aucuns mettent en cause la qualité de ces poteaux en béton fabriqués à Aleg par l’usine GIBCO (Affaire à suivre).

Dia Abdoulaye
et Daouda Diop

Laisser un commentaire