Remerciements de Rajo Tulde aux participants de l’émission NJEEWTEN : hommage à Fatim Ndiaye dite Fatim Ɓolel.

FAATIMBOLELRajo Tulde Dubaango E Hartallo Daande Gellooje, sa direction et l’ensemble de son personnel tient à remercier ses auditeurs, partenaires et sympathisants pour son émission NJEEWTEN consacrée hier, exceptionnellement à l’hommage à la femme d’exception qu’est Fatim Ndiaye dite Fatim Ɓolel.

L’évènement était à la mesure du personnage qui a mené sa vie au service du village de Touldé Doubango, de la communauté Halayɓe et au-delà de la Mauritanie dans toute sa diversité. Son action était particulièrement consacrée au développement endogène, par la mise en place des pôles d’actions sociales, de l’économie solidaire de la coopérative féminine dont elle dirigeait de main de maître, des années durant, en toute transparence et en toute efficacité. Les voix sont unanimes dans les ondes de Rajo Tulde Doubaango E Hartallo Daande Gellooje et Rajo Ɓamtaare Doɗel pour saluer son œuvre utile et honorer comme il se doit sa mémoire.

Fatim Ɓolel est partie, comme elle a vécue : dans l’esprit de la mission accomplie et de la reconnaissance unanime des siens. Son engagement et son action continueront pour toujours à inspirer Les Tuldenaaɓe et à marquer pour longtemps les générations de Mauritaniens dans l’effort constant de l’action pour développement continu de Touldé Doubango, de la région de Boghé, de toute la province Halayɓe, du Brakna et de la Mauritanie entière. Fatim était une figure nationale. A ce titre, elle mérite même un hommage national digne de son rang. Qu’Allah Le Tout-Miséricordieux, Le Très-Miséricordieux ait son âme et l’accueille parmi les illustres dans ses plus beaux jardins du paradis !

2 Commentaires

  1. aliouneba

    Je viens d’apprendre tardivement mais avec beaucoup d’affliction le décès de notre soeur fatim Ndiaye Je m’associe avec toute la famille touldeene pout cette douloureuse circonstance. Je l’ai connu pledged mes reportages sur toulde s l’occasion des semaines culturelles et je l’allele affectueusement hore haaloore

  2. aliouneba

    Salamou aleykoum. Je viens d’apprendre tardivement mais avec beaucoup d’affliction le décès de notre soeur Fatim ndiaye. Je m’associe s toute la famille touldeene dans cette douloureuse circonstance. Je l’ai connu lors des journées culturelles de toulde alors que je faisais des reportages pour Radio Mauritanie. Je l’appelais affectueusement hoore haaloore et elle Mr rendait la pareille. Que la terre lui soit légère. Yoo allah yurmomo yaafooomo. Amin.

Laisser un commentaire